Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2009 1 11 /05 /mai /2009 10:25
Ce secteur se trouve sur la route de la Bérarde. L'accès est court (~ 1min.), une fois la voiture garée au niveau du paravalanche. Attention très peu de place.
Cotation de la voie: TD+/ED-, 220 m, (6a, 6b+, 6c puis V+, V+, vire, 6a+, 6a+, V+, 6b). Cela donne du 6a obl., tout à fait justifié tenant compte de l'engagement globale de la voie. Il faut vraiment grimper entre les points.
Accès au secteur
Florent à R0, il y a une sorte de flêche en béton pour le départ.
L1 pour les voies Crosses en l'air et Paravent (que font Didier et Patrick), la première à droite, la seconde à gauche.
L2, le début d'une escalade plutôt engagée et qui demande un peu de lecture.
L3, le départ est tenieux  (passe en A1) après il faut grimper.
L4, dalle inclinée qui peut-être shuntée par des gradins herbeux.
L5, vire pour retrouver la suite de la voie: c'est la première ligne de spits visibles.
L6, longueur courte mais pas moins engagée.
L7, voie longue et totalement engagée. 50m et 8 ou 9 dégaines posées hors relais. Néanmoins avec L6 ces deux longueurs restent magnifiques.
La pluie arrivant avec du vent nous contraints alors à un replis salvateur. De visu L8 et L9, sont dans la continuité de l'escalade déjà pratiquée, en plus courte.
Descente en rappel, pas évidente pour nous.

Repost 0
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 10:39
cotation : TD, 300 m, 6a max.
par longueur cela donne : si l'on part à gauche (en effet la partie droite était très humide)
III, V/V+, V, V+, V, V+, V+, VIa/A0, V+ soit 9 longueurs.
C'est pas magnifique?
Après une longueur facile, un relais confortable. Pour L1, 55 m de corde nécessaire.
L2, la longeur était un peu humide dans le passage en V+, résurgences.
L3 consiste en une traversée avec un R3 inconfortable à souhait.
Les 2 longueurs qui suivent sont de l'escalade en dalle, dans L5 mieux vaut passer à gauche du buisson.
R5, que dire... rien.
Suit L6 avec des sortes de gouttes d'H2O, sympa dans du granit.
L7 demande un petit effort de concentration dans la lecture pour ne pas se fourvoyer, dommage.
L8, je dirais enfin du travail pour les bras, j'ai trouvé le mousquetonnage pas évident.
R8 inconfortable.
L9, rocher pas top. J'ai choisi le relais n°2, au dessus et à gauche car nous avons choisis la redescente pédestre avec arrêt au refuge.
Descente en rappel dans la voie se fait sur 2 plaquettes reliées par une corde/cordelette, option de réchappe plus que de redescente.
Une bierre et une heure de retour nous attendent.
pour plus de photos : #D'autres photos#
Repost 0
14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 10:09
Nous sommes partis faire "Fumées d'Automne" au printemps avec un temps d'automne.
Fumées d' Automne, D+, 280 m, V obl.
Pour Thomas le rocher et le dénivelé sont une première. R0 se trouve juste après avoir passé le couloir ravineux.
L1 se découpe en 2 parties, 70% de III puis 30% de V avant d'arriver au relais.
La suite part au niveau du mini surplomb au dessus du relais. L2 est la longueur la plus dure avec 2 passages assez techniques. Dans L3, 2 pas peuvent poser question la suite est côtée IV.

De R3 part une longueur vraiment facile même si la cotation monte jusqu'à V. Thomas dans L4.
L5 est pour moi la longueur la plus belle où le passage du bombé demande un peu de lecture. Thomas finira de se cramer les bras. Dans L6, pour moi le passage le plus difficile se trouve avant le bombé; après il faut un peu de jus pour aller chercher un peu loin un applat-bac. Puis nous retrouvons Thomas à R6.

L7 est un peu déroutante car commence sur une dalle inclinée avant de reprendre de la verticalité.
L'oppo. entre le sapin et le rocher est sympathique, après la présence du sapin peut-être facteur de vives douleurs en cas de chute. Thomas fini L7.
Une sangle peut permettre de faire relais sur arbre ce qui est plus confortable que R7 au niveau de la touffe d'herbes.
6 ans après un but je peux mettre enfin ma croix.
Repost 0
14 octobre 2007 7 14 /10 /octobre /2007 15:57
Une arrivée tôt le matin , après 40 min. d'approche .










































                                                               Avec Florent, on attend le soleil avant le départ.



          Petite pause à R5, on quitte la verticalité pour se confronter à une série de dalles couchées.


Superbe vue de R9, au fond c'est le vénéon.


Après 6h30 d'escalade ; sortie sur une vue magnifique d'une partie des Ecrins.

Ohhh le mont blanc !!!!



Repost 0

Profil

  • frédéric
  • e-mail : lepitonrouille@free.fr
  • e-mail : lepitonrouille@free.fr

Recherche

Catégories